Match!

La myostatine et l’IGF1 sont de bons biomarqueurs de la force et de la masse musculaire chez les patients hémodialysés chroniques

Published on Sep 1, 2018in Nephrologie & Therapeutique0.812
· DOI :10.1016/j.nephro.2018.07.012
Stanislas Bataille10
Estimated H-index: 10
,
Kevin Quinonez2
Estimated H-index: 2
+ 7 AuthorsPierre Delanaye34
Estimated H-index: 34
Abstract
Introduction Les patients hemodialyses presentent frequemment une faiblesse musculaire [1] . Le depistage de la diminution de la force musculaire (FM) est important car il s’agit d’une situation parfois reversible avec des approches nutritionnelles et une activite physique adaptee. Dans ce domaine, le developpement de biomarqueurs specifiques est indispensable. Actuellement, le meilleur biomarqueur de la masse et indirectement de la FM est la creatinine, mais celle-ci varie avec la dialyse ou la diurese residuelle, rendant son interpretation parfois difficile. Dans cette etude, deux biomarqueurs potentiels de la FM ont ete testes chez des patients hemodialyses chroniques : la myostatine et l’insulin-like growth factor-1 (IGF-1). Patients/Materiels et methodes Trois cohortes independantes de patients hemodialyses ont ete analysees : 2 de Liege (Belgique) et 1 de Marseille (France). Les deux biomarqueurs ont ete mesures avant dialyse. La FM etait mesuree par hand grip. La valeur des biomarqueurs pour predire la mortalite a 1 an a ete etudiee dans les cohortes Liege 1 et Marseille. Observation/Resultats Dans la population des 3 cohortes (n = 204), nous avons retrouve une association significative entre les concentrations de myostatine et IGF-1 et la FM (r = 0,37 [IC 95 % : 0,25 to 0,48], p  La myostatine et l’IGF-1 avaient des AUC significatifs et comparables pour predire la mortalite a 1 an : 0,73 (IC 95 % : 0,64 to 0,83) et 0,72 (IC 95 % : 0,61 a 0,82), respectivement. Les seuils les plus predictifs etaient de 1647 pg/mL pour la myostatine et de 106,5 μg/L pour l’IGF-1. La encore, l’AUC de la creatinine etait plus faible, mais la difference n’etait pas significativement differente. Discussion La myostatine et l’IGF-1 sont deux biomarqueurs au moins aussi discriminants que la creatinine pour predire une FM basse mesuree par hand grip. Ils sont egalement associes de facon independante a la mortalite a 1 an. Ces resultats necessitent d’etre valides dans une cohorte independante. Conclusion La myostatine et l’IGF-1 sont deux biomarqueurs interessants pour identifier les patients hemodialyses presentant une diminution de la FM.
  • References (1)
  • Citations (0)
References1
Newest
#1Stanislas BatailleH-Index: 10
#2M. ServeauxH-Index: 3
Last. Alain RobertH-Index: 1
view all 6 authors...
Summary Background & aims Sarcopenia is a well-known complication of protein energy wasting in hemodialysis patients. Its diagnosis requires measurements of muscle mass and muscle function. Few studies have reported its prevalence in hemodialysis patients. In this study, we report the prevalence of sarcopenia in this population and evaluate the performance of other parameters for its diagnosis. Methods In this observational cross-sectional study, data from hemodialysis patients from our nephrolo...
13 CitationsSource
Cited By0
Newest